Explorations dans le temps: la découverte des vies antérieures.

Dolores Cannon, hypnothérapeute américaine, a découvert en 1968 le concept de vies antérieures, durant une séance très inhabituelle. Voici ce qu’elle raconte dans son livre Five Lives Remembered, que j’ai résumé puis traduit pour vous !

On pourrait traduire le titre de cet ouvrage par « Cinq vies remémorées ».

Tout commence l’année 1968. Son mari, militaire dans la Navy apprend l’hypnose en dilettante pour aider son prochain dans les soucis tels que les addictions ou les problèmes de poids; troubles pour lesquels on fait souvent appel à l’hypnose traditionnelle.

Lors d’une séance avec une dame qu’il avait déjà reçu, Johnny Cannon la fait reculer dans le temps et de plus en plus loin. En tant que petite fille, en tant que bébé, dans le ventre, puis avant encore.

« C’est comme ça que cela a commencé, en tant que curiosité, une expérience d’une seule fois qui alimenterait les conversations. Nous ne réalisions pas que nous ouvririons la boite de Pandore. L’enregistreur était prêt et Anita s’installait dans le fauteuil, prête à se laisser aller dans ce profond état de trance auquel elle était habituée maintenant. Johnny l’amena doucement dans son enfance, presque trop doucement, comme s’il avait peur de faire le saut au-delà du connu et du familier.

Au début nous la voyions à l’âge de dix ans, parlant d’un nouvel appareil pour friser les cheveux que sa mère lui avait donné et du mot « apostrophe » qu’elle venait d’apprendre à l’école le jour-même. Ensuite elle était une petite fille de six ans qui défaisait ses cadeaux sous le sapin de Noël avant qu’elle n’aie le droit de le faire et s’inquiétait du coup, de comment les remballer. Ensuite, en tant que petite fille de deux ans jouant dans la baignoire. Puis en bébé de un mois.

‘Je vois un bébé dans un landau blanc’ dit-elle. ‘Est-ce moi?’

Prenant une grande inspiration Johnny dit ‘ Je vais compter jusqu’à cinq, et quand j’aurai atteins cinq, vous serez au moment avant votre naissance. Un, deux, trois, quatre, cinq. Que voyez-vous ?

‘C’est tout noir!’

‘Savez-vous ou vous êtes ?’ demanda-t-il. Anita dit qu’elle ne savait pas où elle était.

Il continua, ‘A mesure que je compte jusqu’à 10 nous remonterons encore plus loin dans le temps.’…’Que voyez-vous maintenant ?’

‘Je suis dans une voiture’ dit-elle.

Quoi ? Ce fût un choc émotionnel ! Nous pensions que si jamais elle devait aller dans une vie antérieure, ce serait certainement à une époque bien avant les automobiles. Mais une voiture ? Ça semblait trop moderne. A l’évidence, nous avions échoué !

‘C’est une grosse voiture noire brillante’ s’exclamât-elle. ‘Une Packard, et je viens juste de l’acheter.’

‘Ha oui ? Dans quelle ville sommes-nous ?’

‘Nous sommes en Illinois. Nous sommes à Chicago.’

‘Je vois, et en quelle année sommes nous?’

A ce moment-là, Anita changea et devint vraiment quelqu’un d’autre. ‘Vous ne savez pas en quelle année nous sommes?’ Elle ria, ‘Hé bien idiot, nous sommes en 1922 !’

Nous avions réussi finalement ! Nous savions qu’elle était née dans cette vie, en 1936. Donc à l’évidence elle avait régressé dans une autre vie apparemment récente. Johnny et moi nous regardions d’un air abasourdi. Il eut un petit sourire et se dépêcha de penser à ce qu’il devait dire. Maintenant que la porte est ouverte, comment doit-il s’y prendre ?

Tout au long des mois suivants, nous avons mis au point notre propre technique et procédure. Nous avons éclairés un tout nouveau chemin vers des territoires inconnus. »1

Anita est donc la personne qui a permis à Johnny et Dolores Cannon d’expérimenter cette nouvelle aventure sur plusieurs mois. Et pendant de nombreuses années, Dolores Cannon fonctionne de cette manière, avec une seule personne pour enquêter dans ces autres vies.

Pendant cette première expérience de 1968, Dolores accompagne son époux et prend des notes sur ce qu’il se dit, mais c’est Johnny qui mène le dialogue et la séance.

La découverte de cinq des vies passées d’Anita a suscité la curiosité de Dolores qui à chaque information historique, a fait de nombreuses recherches pour valider ce qu’elle recevait. Il n’a pas toujours été facile de trouver les informations qu’elle souhaitait car les vies antérieures d’Anita ne sont pas celles de personnes célèbres mais aussi parce que les archives ne gardent pas d’informations détaillées ou qui remontent aussi loin qu’elle le désirait.

La démarche de Dolores a été des plus rigoureuses possibles et les questions posées à Anita lors des séances étaient souvent des répétitions d’une séance à l’autre, pour confirmer les informations reçues. Aussi, les questions pouvaient parfois être confuses ou peu claires intentionnellement pour perturber l’hypnotisé et vérifier si les réponses coïncidaient.

La première vie d’Anita se situe à Chicago, il s’agit d’une jeune femme, June. Cette jeune femme a grandit comme paysanne à la campagne, en tant que Carol. Une vie qu’elle voulut fuir rapidement avec un homme qui l’arrachait à son mariage non souhaité.

Arrivée à Chicago cette femme change de prénom, et vie une vie de « flambeuse » accompagnée par cet homme vraisemblablement lié à la Mafia locale et dont l’identité doit rester secrète. Toutefois le nom de Al Gagiliano a été mentionné par June en séance.

images

Dolores a voulu vérifier la précision de ces informations mais les archives de Chicago n’ont que peu de renseignements sur cet épisode pourtant célèbre de l’Histoire américaine.

Tout au long des séances avec Anita, Dolores et Johnny découvrent la vie de June et la suivent jusqu’à sa mort.

Là, une nouvelle étape pour Dolores et son mari qui s’aperçoivent qu’après l’épisode de la mort de June, elle continue de parler avec eux.

C’est la première fois que Dolores et Johnny rencontrent l’après-vie et l’entre deux vies.

Nous suivons la discussion de l’esprit de June avec Johnny jusqu’à ce que l‘esprit de June revienne dans le corps d’Anita, au moment de sa naissance en 1936.

Le livre raconte quatre autres vies d’Anita. En remontant avant la vie de June dans les années 20, on découvre Jane, une jeune femme issue d’une bonne famille dans les années 1850 au début de la guerre de sécession à Memphis. Cette jeune femme prévoit de se marier avec un jeune homme qu’elle connait et qu’elle aime mais qui malheureusement meurt au combat seulement quelques jours après leur mariage.

On remonte encore un peu au XVIIème siècle, à la rencontre de Sarah qui vit vers Boston. A partir de cette vie-là, les repères chronologiques et les notions de temps deviennent plus flous et il est beaucoup plus difficile pour Anita, Dolores et Johnny de donner une date précise.

Cela arrive très souvent en séance et en fait, nous ne cherchons pas toujours à savoir ce genre de détail car cela sollicite le cerveau gauche, celui qui calcul, qui analyse et celui que l’on essaye de calmer pour laisser le cerveau droit, plus réceptif à l’intuition et aux émotions, s’exprimer au maximum.

En remontant encore dans le temps Dolores et Johnny font la rencontre de Mary, une jeune femme vivant au Nord de l’Angleterre probablement autour de 1550. Ce qui permet à Dolores de proposer cette date est que Mary parle de la fameuse « Bloody Mary » (Marie la Sanglante), jeune reine vivant à cette époque. Elle est connue pour le massacre qu’elle a causé voulant rétablir la catholicité dans un pays qui s’était exclu de l’autorité du pape, sous le règne d’Henri VIII.

Cette vie de Mary parait assez calme et tranquille.

Ensuite arrive la dernière vie d’Anita que Dolores et Johnny visitent. C’est la première vie sur Terre d’Anita et cela frappe Dolores qu’elle n’en aie que cinq et qu’elles soient toutes des vies de femmes.

Cette dernière vie se passe au tout du début du XIVème siècle dans une Allemagne médiévale. Gretchen est une très jeune femme avec un très fort tempérament et vie dans un château avec sa famille et son père. Donc, entre la vie de Mary et celle de Gretchen se sont écoulées plus de deux cents années. Ce qui parait long comparé aux autres vies plutôt proches les unes des autres.

Et pour cause, Gretchen a un très fort caractère et a connue une fin de vie très violente et difficile.

Dolores découvre cet espace où l’on va lorsqu’ après une vie violente et difficile, les âmes se reposent le temps de se remettre.

Gretchen après sa mort, explique que cet endroit est fait pour que le traumatisme passe et se fasse totalement oublier, afin de pouvoir réintégrer un corps et une nouvelle vie sereinement, sans mémoires traumatisantes.

Dolores parle de ce concept plus en détail dont son ouvrage Between Life and Death où elle discute avec une âme qui lui raconte comme cela fonctionne lorsqu’on quitte une vie et avant de revenir.

Dolores et Jhonny régressent Anita au moment où l’épisode violent arrive pour Gretchen afin de comprendre pourquoi elle a passé autant de temps à l’endroit de repos.

Mais Anita a eu du mal à se laisser aller et redoutait cette régression à cause de sa grande aversion pour la violence. Ce que l’on comprend aisément après avoir eu une vie aussi marquante et violente.

Gretchen a eu une fin de vie violente tuée par des agresseurs de sa famille. Vraisemblablement le début d’une attaque.

Elle raconte cette transition et comment elle veut continuer à se battre et à aider sa famille même en n’étant plus dans son corps. Elle continue à voir les combats et les meurtres des autres. Elle ne part pas. Trop attachée à ce château, elle veut y rester.

Elle se rend compte qu’elle a été « trop forte » dans cette vie là et qu’elle était « devenue Gretchen », que c’était trop. Elle se rend compte, une fois passée de l’autre côté, que l’énergie qui vient s’incarner dans le corps, au bout d’un moment, devient vraiment cette personne là, et « qu’elle était trop Gretchen ». C’est pour ça qu’elle n’arrivait pas à lâcher prise sur cette vie-là et sur ce lieu qu’elle hantait.

Dolores fait un lien entre cette vie tumultueuse et violente de Gretchen et la vie calme et paisible de Mary dont le caractère est beaucoup plus tendre que celui de Gretchen. Dolores parle d’ailleurs de ce phénomène dans d’autres ouvrages et conférences où elle explique que certaines personnes ont des vies très calmes et simples certainement pour se reposer d’une précédente vie mouvementée.

L’âme de Gretchen a certainement eu besoin de ces différentes vies féminines plus calmes. Des vies d’hommes l’auraient peut-être plus facilement amenées à faire ressortir son tempérament très fort.

Ensuite Johnny fait remonter le temps à 1250 puis 1150 mais les deux fois, il s’adressait à une autre entité, plus éthérée et plus sereine. Comme un esprit bien supérieur et avec beaucoup plus de connaissance. Encore une autre découverte !

Cette conscience parait connaitre beaucoup plus de choses, serait-ce une première rencontre avec la Conscience Supérieure ?

catedral_de_hielo_by_nerkin-d8c5kfb
Je vous parle plus en détail de ce qu’est la Conscience Supérieure sur un autre article que je vous invite à aller lire 😉

Encore une nouvelle information pour Dolores qui comprend qu’Anita, dans cet état d’hypnose et régressée à l’état d’esprit entre deux vies, peut percevoir le futur. Elle peut savoir ce qu’il approprié de savoir pour le moment, pour elle et pour lui.

L’aspect quantique ici est que l’esprit qui vit en 1810 prend conscience de parler avec un vivant qui vit dans le futur par rapport à elle, elle le voit et sait qu’il vivra longtemps.

Enfin un dernier concept s’offre à nos deux aventuriers de la conscience: celui des extra-terrestres. L’esprit de June évoque ce concept encore si peu développer en 1968.

Johnny parle des personnes qui disent avoir vu des OVNIs:

J: Qu’est ce que c’est ?

A: Ce sont des vaisseaux spatiaux. Ils voyagent dedans.

J: Qui est dedans ?

A: Eh bien ça dépend desquels vous parlez. Il y a des choses que les gens voient. Ils pensent que ce sont des soucoupes volantes. Ils appellent ça des objets volants non-identifés qui ne sont en fait rien de plus que des esprits. Parfois il y a des vaisseaux qui viennent d’autres planètes. Les gens sont très effrayés par ces choses-là. S’ils trouvent quelque chose à ce sujet, ils n’en parlent pas aux autres.

J: Vous dites que ce sont des vaisseaux spatiaux qui viennent d’autres planètes ?

A: Certains d’entre eux le sont, oui.

J: Y-a-t-il des gens dedans, des gens comme nous ?

A: Ils peuvent être comme des personnes s’ils le veulent. Ce qui ont été vus ces dernières années sont une forme de vie qui peut prendre la forme qu’ils veulent. Ils peuvent ressembler à des humains.

J: Savez-vous de quelle planète ils viennent ?

A: Je ne connais pas le nom. On me l’a dit, mais je ne m’en rappelle pas. Ce n’est pas de ce système solaire. Ils viennent d’un autre système solaire, le plus proche du nôtre.

J: Ho ! Le plus proche du nôtre !?

A: Oui. Ils sont là. Ce sont des gens très curieux. Ils sont à un stade de développement différent. Ils observent la Terre et ses problèmes mais n’interviennent que rarement. Ils observent et apprennent. Ils sont très curieux.

J: Pensez-vous qu’ils vont venir sur Terre pour vivre ici ?

A: Non, pas comme vous le pensez. Pas comme vous le pensez. Ils sont là depuis très longtemps.

J: Ils sont là depuis très longtemps ?

A: Ils sont venus et repartis plusieurs fois. Ils peuvent ressembler aux humains sur Terre. Les gens ne savent pas quand ils en voient un. Ils ne blessent personne. Ils observent. Parfois ils viennent et vivent ici pour un moment. C’est un endroit très mouvementé ici, ils n’aiment pas trop. Et ils repartent.

J: Essayent-ils d’aider les gens ?

A: Non ils interfèrent très rarement.

J: Ils sont juste là pour observer ce qu’il se passe. Ils sont très curieux ?

A: Oui. Ils sont passés par un stade très proche de celui-ci il y a déjà plusieurs milliers d’années.2

Ces découvertes se sont étalées sur plusieurs mois de l’année 1968. Cette même année, le mari de Dolores Cannon vécu un terrible accident qui l’handicapa le reste de sa vie. Lors de l’accident, Dolores ne pouvait que se rattacher à ce que l’esprit d’Anita avait dit que Johnny vivrait très vieux et verrait ses arrières-petits-enfants, et lui faire confiance. Son mari récupéra de manière inattendue et n’a pas eu recours à toutes les chirurgies que l’on pensait lui administrer. Dolores comprit qu’une force supérieure les avait aidé et qu’il vivrait bien très vieux ! Johnny Cannon décède en 1994 et a bien vu ses arrières-petits-enfants grandir. Toutefois après l’accident il délaissa complètement l’hypnose. En 1979, Dolores reprit les études d’hypnose et reprit cette activité qui lui a permit d’écrire tous ces livres et de développer sa technique jusqu’à son décès en 2014. Aujourd’hui encore sa fille Julia Cannon enseigne cette technique, dans plusieurs pays du monde.

Toutes les notions qu’elle a abordé par la suite étaient déjà présentes dans cette première expérience relatée dans Five Lives Remembered, mais ce n’étaient que des aperçus, des notions effleurées car comme elle le dit elle-même on ne donne pas de steak à un bébé, on y va pas à pas…

Elle termine son ouvrage sur ces paroles:

« En ces jours d’inquiétude, il n’est plus considéré comme sacrilège de questionner le sens de notre vie, la raison et le but de notre vie. Les derniers tabous de l’après-vie et de la mort sont en train de voler en éclats. Peut-être y a-t-il d’autres personnes qui au départ étaient sceptiques comme nous. Peut-être ce récit d’aventure dans l’inconnu les atteindra-t-ils et les aidera. Car l’esprit parfait avec lequel nous parlions, ne disait-il pas: ‘J’apprendrai et j’aiderai les gens sur Terre, la famille. Seule la Terre est troublée comme ça au point qu’on nous demande d’y aller et d’aider. […]’

Alors peut-être qu’en écrivant ce livre, je participe, à ma petite échelle, à notre part de cette obligation.

En écoutant ces enregistrements on pourrait se demander ‘Mais d’où tout cela vient-il ?!’ Et la première possibilité évidente est ‘de l’inconscient’. Mais on pourrait encore demander ‘Comment c’est arrivé là au départ ?’ Nous ne prétendons pas savoir. Nous pouvons simplement nous émerveiller de la complexité de l’esprit humain. Et le rideau descend sur cette aventure laissant encore de très nombreuses questions sans réponses. »3

« On dit qu’une fois que l’esprit a été agrandi par une nouvelle idée ou un nouveau concept, il ne peut plus jamais retourner à sa façon de penser précédente. »4

wp_20171007_16_37_45_pro

 

1Five Lives Remembered, Dolores Cannon, éd. Ozark Moutain, 2009. p. 6-7.

2Ibidem. p.209-210

3Ibidem. p. 231

4Ibidem. p.235

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification du contenu
  • que vous fassiez référence au site: virginiehypnose.blog

Un commentaire sur “Explorations dans le temps: la découverte des vies antérieures.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :