Le dernier dragon. Extrait d’une séance d’Hypnose Qhht®.

Voici un extrait d’une séance que j’ai menée il y a quelques semaines et qui fait écho aux informations qu’a reçue Dolores Cannon et dont elle parle dans son tout dernier ouvrage, The Search for Hidden Sacred Knowledge. On pourrait traduire le titre de ce livre par « A la recherche de la connaissance sacrée cachée ».

Dans ce livre, Dolores nous parle du savoir ancestral et millénaire qui circulait chez les humains puis parmi certains humains. Cette connaissance que l’on commence à retrouver aujourd’hui et qui a pendant des siècle été traquée par ceux qui voulaient l’empêcher de circuler, ceux qui désirent avoir et garder le pouvoir.

Cette connaissance cachée concerne notre Histoire, nos origines, nos capacités bien plus étendues que ce que nous imaginons, et que l’on redécouvre aujourd’hui; le pouvoir de notre esprit sur la matière par exemple, et notamment avec l’hypnose.

Je prévois de vous présenter ce livre de la manière que j’ai présenté le tout premier ouvrage de Dolores Cannon, Five Lives Remembered dans un article à venir, mais pour le moment je tiens surtout à vous partager cet extrait d’une belle séance qui parle de dragon, et plus particulièrement du dernier dragon tué par les humains.

J’ai déjà posté une séance qui concerne les dragons et leur fonctionnement ainsi que pourquoi ils reviennent en masse en ce moment. Depuis j’ai eu l’honneur de recevoir d’autres informations de leur part dont cette vie de dernier dragon et l’intérêt de transmettre le message, la connaissance de ces êtres.

Dans un paysage froid et glacé Audrey (nous l’appellerons comme ça pour conserver son anonymat) se voit avec de grandes griffes jaunes, et de couleur pourpre. Elle est très grande et se sent plutôt « masculin mais avec une pensée féminine ». Il est jeune mais très fatigué et lourd. Ses poils pourpres sont longs et très doux. Il a sur le dos des épines, des écailles, des pics. Ses yeux sont grands et vert. « Comme des yeux de chats en plus gros », et pas vraiment d’oreilles. Son souffle est très fort et très chaud.

Dans ce paysage inquiétant, il se sent perdu et menacé. L’animal a envie d’accoucher, mais a peur de cette menace,et ne peut pas se reposer. Il me dit que c’est comme s’ il avait un œuf à protéger. Il est fatigué…Au loin il aperçoit une forêt de sapin dans laquelle je lui propose de se réfugier pour voir s’il s’y sent plus en sécurité et s’il peut s’y reposer. Il y a des rangées de sapins recouverts par la neige, tout comme le sol l’est. Il s’y sent en effet plus tranquille mais toujours très essoufflé et fatigué. Il me dit que la menace vient de derrière lui, qu’il fuit quelque chose ou plutôt quelqu’un.

« Comme si j’étais une des dernières espèces et qu’on voulait me tuer. Des Hommes. »

A ce moment-là je demande plus d’informations sur son apparence car le mot dragon n’a pas encore été prononcé. Il me dit qu’il perçoit sa queue fine pointue et jaune. Il a des écailles qui partent de la tête jusqu’à la queue. Il est très grand et arrive à la moitié des arbres en hauteur. Il lui semble que tout tremble quand il marche. Et puis à ma surprise, il me dit qu’il perçoit avoir des défenses et une trompe. Je pense alors à une sorte de pachyderme préhistorique dont on aurait oublié l’existence.

Il m’explique qu’en fait l’œuf est déjà là, mais qu’il a envie de le cacher, il le transporte entre ses griffes. Il a envie de fuir les humains qu’il entend crier au loin et se rapprochant.

winter_sketch_by_gaudibuendia-darf7xb

Alors lorsque je demande s’il y a un autre endroit ou il pourrait se réfugier, il me répond « il y a des amis dans cette foret ». Ces amis sont d’autres animaux, des pandas, des lapins, qui l’accueillent. Ils ouvrent un rideau qui mène dans un champ plus paisible et différent. Il se sent plus heureux et reconnaissant, il va enfin pouvoir se reposer.

Ces changements de scènes qui peuvent nous paraitre absurdes ou incongrus arrivent souvent en hypnose. Il peut peut-être s’agir d’un laps de temps condensé durant lequel on passe d’un endroit à un autre, ou bien peut-être que ces protagonistes dont nous suivons l’histoire sont capables de passer d’une dimension à l’autre, ou d’un lieu à l’autre d’une manière qu’il nous est difficile d’imaginer.

Maintenant que cette « bête » se sent rassurée dans ce nouveau lieu, je lui demande de nous amener à un autre jour où quelque chose d’important pour lui se passe.

Il nous amène, Audrey et moi dans une scène plus agréable et chaleureuse près d’une cascade à laquelle il boit. Lorsque je lui demande de me décrire l’endroit où il se trouve, il me dit qu’au dessus de lui se trouvent comme des oiseaux qui volent, verts « plus comme des dinosaures ». Il se sent chez lui ici. En sécurité. Lorsque je lui demande ce qui lui parait important dans cette scène là, il me dit que c’est une scène qui a lieu avant celle que nous avions vu précédemment. Pour montrer l’endroit d’où il vient et revivre ce moment de sérénité. Il m’explique que c’est de là que l’ont chassé les humains car ils voulaient s’y installer. Ils étaient déjà peut nombreux de son espèce et maintenant il ne reste plus que lui et l’œuf. C’était donc un œuf très important pour lui mais aussi pour l’humanité m’a-t-il dit. « S’il avait survécu ça aurait eu beaucoup de répercutions. Ça se serait pas arrêté là. » Je demande alors si de son point de vue il sait ce qu’il advient de l’œuf après la scène dans le champ. Il me dit qu’il a l’impression que l’œuf n’a pas survécu.

L’avantage avec cette technique d’hypnose c’est que même si la personne perçoit une scène en particulier, son esprit est tellement ouvert et alerte, qu’elle peut recevoir des informations qui proviennent d’en dehors de la scène perçue, et ainsi, mieux comprendre l’ensemble de l’histoire.

Il me répète que l’endroit luxuriant et chaud est chez lui, que c’est bien plus agréable et qu’il se sent vraiment être le dernier. En fait, les humains l’ont chassé de chez lui vers un endroit hostile où il n’aurait pas pu s’en sortir.

Je demande à nouveau d’aller vers un autre moment important et ce qu’il me décrit est une scène après la toute première. Les humains ont tué la bête. Beaucoup de sang coule, la tête a été coupée et dans ces dernières secondes de vie, il voit l’œuf être embarqué par les humains. Il me dit que ce sont des êtres malintentionnés et qu’ils vont faire des expériences sur l’œuf. Ces humains n’ont pas l’air intelligent aux yeux de l’animal et il me dit même que « ça a l’air petit dans leur tête »!

Maintenant que sa vie est terminée, je lui demande, depuis son point de vue, si il comprend quel était le but de cette vie. Il me répond quil souhaite laisser une trace, que l’on sache qu’il a existé.

red_dragon_by_gaudibuendia-dawphtn

Plus loin dans la séance, nous visitons une autre vie d’Audrey. A ma grande surprise Audrey se perçoit être un petit garçon, témoin de ce qu’il se passe avec l’animal rencontré au début de la séance.

Il vit dans un tipi en cuir. Il est avec sa maman, autour du feu, habillés de peaux de bêtes « comme des esquimaux ». « C’est eux qui sont allé tuer tout à l’heure. »

 

Ils attendent ils sont inquiets, ils ne savent pas ce qu’il se passe, les autres sont partis chasser dans la neige, ce n’est pas une situation rassurante. Lorsqu’il me décrit son physique il m’explique que sa couleur de peau est « un peu marron », un visage tout rond, brun, c’est un beau petit garçon aux yeux noir allongés. Sa maman est triste, elle pleure, elle n’est pas d’accord pour que les hommes aillent chasser, faire souffrir quelqu’un ou quelque chose.

Il m’explique qu’il avait grandit avec l’animal de tout à l’heure, il le connaissait bien. Il était donc d’autant plus triste que les autres le chassent.

J’en profite pour demander l’intérêt de chasser cet animal pour les humains et il me répond que l’œuf ou la bête aurait bu rapporter de l’argent, et que lui, petit garçon ne pouvaient donc plus vivre avec. Il me dit qu’il sait qu’ils vont cacher l’œuf.

Et puis quelques instants plus tard, il perçoit les hommes qui reviennent, ramènent la bête coupée en plusieurs morceaux. « Ils vont la brûler ». Toutefois il y a espoir car il a vu l’œuf, ils l’emmènent sur un traineau mais ne sait pas où ils vont. Ils vont faire des mesures, écrivent dessus, écrivent des chiffres, le diamètre, la hauteur. Car imaginez un œuf d’un animal qui fait la moitié d’un arbre ! L’œuf est très grand et nécessite donc un traineau pour le transporter. Le petit garçon perçoit un chef qui donne des ordres et les autres mesurent, le petit se cache car il n’a pas le droit d’être là. Il aimerait récupérer l’œuf mais il est trop grand et ils l’ont enfoui dans la glace dans des galeries. Ces galeries ont été creusées avec des torpilles, « comme une autre ville sous la glace, juste pour faire leurs recherches ».

Ils étudient l’œuf et cela va prendre du temps. Ces humains sont aussi des scientifiques qui étudient le ciel nocturne, prennent des mesures et font des calculs.

northern_tales_by_gaudibuendia-d86rtcu

Lorsque je demande à Audrey toujours présente bien sur, si elle perçoit le moment où cela s’est passée par rapport à aujourd’hui elle me dit que ce n’est pas si vieux que cela, « pas aussi vieux qu’on le prétend ». Peut-être que l’œuf sera protéger par la glace…

Je condense le temps dans la vie de ce garçon pour voir ce qu’il se passe plus en avant. Le petit garçon a grandit et d’après ce que me dit Audrey, il est très intelligent, il « réfléchit avec le cœur ».

Il est devenu un bel homme musclé, torse nue, « il fait froid mais ça va ». Il attire les gens à lui. Il discute avec les gens:

« Je prends le temps de m’asseoir ».

Je lui demande où en est cet œuf depuis le temps. Mais pour lui l’histoire de l’œuf est un peu lointaine bien qu’il ait la sensation que l’œuf a grandit avec lui dans sa tête. Il a envie de partager cette histoire. Les gens l’écoutent, il veut parler de ce qu’il a connu et les gens sont très réceptifs. L’œuf est encore sous la glace, il est encore trouvable ! Les scientifiques, eux, sont morts, il n’y a plus de recherches, ils ont été tués, il m’explique qu’il y a eu une révolte dont il a fait parti lorsqu’il avait la trentaine.

Encore une fois je lui demande ce qui lui parait important dans cette période de sa vie et dans la scène qu’il perçoit. Il me répond que le plus important est de transmettre le message, raconter l’histoire qu’il a vécu, dans la douceur et les gens sont réceptifs à cela ! Sa mère est fière de lui mais son père faisait vraisemblablement partis des chasseurs tués.

La scène suivante nous fait rencontrer une femme dont il est très amoureux, dans un autre pays que le sien. Elle est grande, châtain les cheveux longs, douce, belle, elle a les yeux bleus, et est plus clair de peau que lui. Il est parti dans un autre pays, transmettre le message et c’est cela qui l’a amené à elle, la fille d’un roi.

Il a voulu voyager pour raconter son histoire, que les gens croient à cet animal. L’endroit où il se trouve maintenant est un pays « plus civilisé » avec des maisons dures, un climat plus doux, moins froid. Les gens se moquent de lui car il est habillé en peau de bête. Audrey me précise que ça lui semble être « un peu comme au Moyen-âge ». Bien sur les notions de temps sont très floues en hypnose de régression et la période médiévale, forte de 1000 ans d’Histoire est d’autant plus floue pour nous.

La femme dont il est amoureux a aussi envie de transmettre des choses et de le soutenir, elle ne veut pas se cantonner à son rôle de princesse.

Je demande alors à cet homme que nous suivons de nous amener au dernier jour de sa vie pour avoir plus d’informations sur ce qu’il s’est passé et peut-être en savoir plus cet œuf apparemment toujours enfoui sous la glace !

Il se voit vieux, les cheveux longs, une longue barbe, heureux, et entouré par ses enfants et son épouse, la même femme que celle que nous avions vu plus tôt. Il est aussi entouré de ses amis, avec qui il a partagé cette vie. Il est devenu un sage que l’on écoute et il raconte toujours l’histoire de l’animal et de l’œuf à ses petits enfants qui sont intéressés.

J’en profite pour lui demander ce qu’il en est de cet œuf et il me dit qu’il est encore sous la glace, un peu oublié. Mais il a l’impression que l’un des ses petits fils va peut-être le retrouver ou en tout cas, continuer à transmettre encore son histoire.

A la fin d’une vie visitée je demande toujours s’il y a une raison à cette vie ou une leçon. Audrey, ou le sage (en fait, à qui s’adresse-t-on?! Il s’agit bien de la même âme mais pas dans le même espace temps. Ces infos qui viennent à Audrey sont-elles à prendre comme un « channel » (canal) ce qui signifierait que je m’adresse au sage esquimau, ou bien est ce que je m’adresse à Audrey dont la conscience s’est simplement reconnectée à sa mémoire universelle ? N’est-ce pas la même chose finalement ? J’aime beaucoup retourner mon cerveau… 😉 )

Il semble que le plus important dans cette vie d’Audrey est que « ça continue, il y a toujours quelque chose en dessous, faut pas croire ce qu’on veut nous faire croire ». En dessous de la glace mais aussi en dessous des mots, des discours, « il y a l’amour qui est très fort et qui pourrait tout effacer. »

C’est une vie qui se termine tranquillement avec le sourire, entouré. « Mon dernier souffle arrive, et je le prends ».

La raison de cette vie est l’amour, « ça pétille la vie », « il faut croire que tout est possible et être sure que tout est possible ! »

Ce qui est important dans cette vie est de transmettre le message. Cet homme a la connaissance de l’existence de cet animal, de cet œuf, de l’avidité des humains qui ont massacré le dernier animal de cette espèce. Il transmet cette connaissance avec amour, et elle est à son tour transmise par son petit fils…

D’un seul coup, Audrey me dit « en fait c’était un dragon. Ou alors, on veut nous faire croire que c’était des dinosaures mais moi je pense que c’étaient des dragons. Et qu’y avait beaucoup plus de sacré en eux et on a voulu les tuer pour prendre le contrôle et on a voulu habiter où ils habitaient car c’était mieux, mais moi j’avais grandit avec eux alors c’était dur de vouloir les chasser et les tuer. »

C’était le dernier dragon. Il apparait donc qu’il reste un œuf sous la glace, encore maintenant d’après Audrey qui perçoit les choses différemment dans cet état d’hypnose. Elle ajoute que le retrouver nous apporterait beaucoup, pour nous rendre compte « que la vie peut être super, on est pas obligé d’être contrôlé, qu’on peut aimer d’un amour vrai, qu’on peut aimer les dragons, qu’ils étaient très sacrés et très spirituels et très beaux. »

Ensuite je fais venir la Conscience Supérieure d’Audrey, cette force qui a toutes les réponses à toutes les questions, sur la vie d’Audrey et les autres vies d’Audrey.

Je lui demande si la première vie qu’Audrey a vu, celle ou elle est elle-même le dragon est bien une de ses vies. Ils me disent que ce n’était pas une de ses vies mais que « pour qu’elle comprenne plus facilement », il lui ont montré de cette manière. Néanmoins la vie du garçon était bien une vie d’Audrey.

Ils ont répété que le message principal est que la transmission est très importante et qu’elle se fait de multiples façons, et tout simplement en parlant à son prochain.

Je sais que la Conscience Supérieure sait tout sur tout et peux répondre à toutes nos questions si c’est approprié alors j’en profite pour demander quand se passe cette vie-là, est-ce il y a quelques centaines d’années ou bien quelques milliers d’années (l’historienne en moi ne pouvait pas s’en empêcher !) pour autant, j’ai eu la réponse à laquelle je m’attendais en ce qui concerne les notions de temps: « ce n’est pas si loin que ça…des centaines… ou des milliers d’années, mais pas comme dans les livres ». Bien-sur cette réponse est frustrante pour nos cerveaux analytiques mais il en va pratiquement tout le temps de cette manière en ce qui concerne le temps. Car nos Conscience Supérieures sont hors du temps et ne le perçoivent pas comme nous. Pour eux le temps n’est pas important. Le message ici est de nous rappeler ces informations, que c’est le moment de nous en rappeler, qu’elles aient 500 ans ou 500 000 ans. C’est maintenant et ce n’est pas ce qu’on nous enseigne de manière académique.

Je demande un peu plus de précision sur l’œuf et l’on me dit qu’il a le pouvoir de réunifier les humains par l’amour. Que ceux qui voulaient le détruire, et qui ont tué le dernier dragon font ça uniquement pour le contrôle et le pouvoir. La révolte a stoppé les études autour de l’œuf. Ils précisent que c’était une révolte juste et que cela montre que l’on peut se révolter, si c’est juste et bien fait.

Enfin ils me disent que les dragons sont sacrés et « apportent beaucoup de vérité, et un jour ça va exploser la vérité, avant la lumière ».

J’ai pu faire plusieurs séances durant lesquelles des dragons se manifestaient, de manière très différente mais l’information qui revient à chaque fois est que les dragons sont des êtres nobles, sages et très élevés spirituellement. Ils ne sont pas l’image des bêtes pleine de rage que différentes cultures ont construites. Ces images négatives justement, nous empêchent de nous rappeler d’eux. Et en ce moment, ils reviennent et le font savoir de toutes les manières qui sont à leur portée, ils viennent nous aider à nous reconnecter à eux, à qui nous sommes au plus profond de nos êtres et sont là pour préparer l’arrivée de la « lumière » ce moment à venir, hors chronologie où les humains seront reconnectés à eux-même et à l’Amour universel. Il fut un temps ou les dragons marchaient sur notre Terre comme nous marchons avec nos jambes, dans la matière, jusqu’à ce qu’on les en chasse. Ces êtres sont passés dans une autre dimension et continuent leur travail.

Alors vous l’avez compris, faites passer le message ! 😉

 

Abonnez-vous à mon blog pour recevoir tous les articles dès leur publications ! C’est en bas à droite de votre écran. Merci !

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:

2 commentaires sur “Le dernier dragon. Extrait d’une séance d’Hypnose Qhht®.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :